Le mot de la direction

La première rentrée de notre établissement a eu lieu le 3 octobre 2011. C'est avec beaucoup de fierté que nous avons pu présenter notre équipe enseignante, nos équipements et nos ambitions aux nouveaux étudiants et à leurs parents.

Aujourd'hui nous pouvons dire que notre constat initial : proposer une formation qui permette à de jeunes professionnels de maîtriser les processus de création tout en s’ouvrant aux contraintes de production, de sécurité, de marketing et de vente, etc. a été validé par l'ensemble de nos interlocuteurs, en particulier par ceux de l'industrie.

Il est vrai que depuis l'origine du projet "Ecole Supérieure du Parfum", nous avons senti un engouement réel pour la manière dont nous envisageons l'enseignement au sein de notre établissement.

Nourri par des objectifs de transversalité, une ambition de recherche et d'expérimentation forte ainsi que par l'importance accordée à la culture, cet enseignement est structuré autour de plusieurs temps forts parmi lesquels :


a

Analyser


Le monde du parfum est lié à des mécanismes chimiques dont la compréhension est indispensable à la maîtrise des processus de création et de vente. L’approche pédagogique retenue par l’Ecole Supérieure du Parfum est de permettre un apprentissage approfondi de ces mécanismes tout en les rendant accessibles à tous ceux dont la curiosité et la motivation est suffisante quelle que soit leur culture scientifique antérieure.

Le programme s’adresse donc aux titulaires de baccalauréats des sections scientifique, économique et sociale, littéraire (option mathématique) et technologiques (STL, STI, STAV)


s

Sentir puis exprimer


Le développement d’une sensibilité olfactive est évidemment une dimension incontournable de la formation.

Elle passe par une multiplication des moments dédiés à la reconnaissance des matières premières essentielles, mais, également, par une ouverture vers d’autres types d’expériences sensorielles comme l’œnologie ou le travail sur le goût.

Elle nécessite enfin de pouvoir retranscrire ces expériences sous la forme d’un discours clair, polyglotte, riche de références esthétiques et sectorielles.


c

Créer


La maîtrise des mécanismes de création d’un parfum constitue le cœur de la formation et de l’enseignement de 3ème et 4ème année. Les aspects chimiques sont centraux. Ils doivent notamment intégrer les contraintes du travail en laboratoire et les aspects de sécurité environnementale qui sont primordiaux.

La création ne s’arrête pas à celle du parfum. Elle doit déborder sur d’autres aspects comme ceux liés à l’identité visuelle, au packaging, etc.


m

Manager


Le processus de création ne peut être séparé d’une connaissance des contraintes commerciales et marketing qui sont au cœur des industries du luxe. Ces notions sont d’autant plus primordiales qu’elles garantissent l’insertion professionnelle réussie de nos élèves le moment venu. L’Ecole Supérieur du Parfum a donc pour ambition de former de vrais managers capable de s’adapter à tous les segments de cette industrie.



Ce projet pédagogique bénéficie du soutien de personnalités importantes de ce secteur. Afin de garantir l’adéquation de nos programmes aux attentes de ce secteur, l’Ecole Supérieur du Parfum a nommé à la tête de son conseil de perfectionnement Maurice Alhadeve, ancien directeur de l’ISIPCA qui pendant plus de trente années a occupé divers postes à responsabilités au sein de l’industrie du parfum et la cosmétique.

Il vise à former de jeunes professionnels cultivés, sensibles, ouverts, pragmatiques mais qui bénéficient avant tout d’une technique irréprochable toutes qualités qui leur permettront de d’obtenir de véritables postes à responsabilité !
 

École Supérieure du Parfum

13, rue Miollis
75015 PARIS
-
T. 01 42 73 58 15
-
contact@ecole-parfum.com